lundi 18 février 2013

Monument russe profané à Paris: manifestation de protestation

Monument aux soldats du Corps expéditionnaire russe à Paris (archive)
Le Collectif France Russie associé à la nouvelle Organisation NOVOPOLE ont manifesté samedi devant le monument aux soldats du Corps expéditionnaire russe ayant combattu pour la France lors de la Première guerre mondiale, qui avait été profané le 7 février dans le centre de Paris par des sympathisants des punkettes russes Pussy Riot.
Une vingtaine de personnes se réclamant des ces deux Associations, portant drapeaux russes et français se sont rassemblées samedi devant le monument pour déposer des fleurs. Un message fut lu par son Président André CHANCLU : "La semaine passée, vous le savez, ce monument a été la cible d'un Comité de soutien à ce trio féminin de chanteuses sans aucun talent qui s'est fait une publicité internationale sans aucun budget. La profanation de monuments mémoriels est un passe-temps réservé aux sectes sataniques ainsi qu'aux groupuscules marginaux, le fait qu'aucune arrestation n'ait été réalisée malgré la vidéo de surveillance du site, le fait que les élus parisiens d'Europe Ecologie Les Verts souhaitent que les membres de ce groupe glauque soient élevés au rang de Citoyennes d'Honneur de la Ville de Paris en dit long sur la collusion entre les coupables de ce forfait inqualifiable et le pouvoir en place. Au moment où le chef de l'état s'apprête à rencontrer les dirigeants russes, le spectacle est plutôt inquiétant, la France développe par le biais de ses médias et certains intellectuels une russophobie de plus en plus pesante. Pour la plupart, ces journalistes pétris de haine contre la Russie ignorent tout de ce pays magnifique, de son peuple attachant, de son histoire si intimement mêlée à la nôtre, ils déversent leurs tombereaux d'immondices pour répondre à une demande précise des atlantistes. Allons-nous accepter ces profanations longtemps ? Allons-nous éternellement fermer les yeux sur leurs dénigrements ? Nous sommes ouvertement déclarés amis de la Russie, nous sommes des fervents défenseurs du gouvernement russe. Pour nous, la politique menée par Vladimir POUTINE doit être un exemple, car avec lui, c'est une vision pacifique du monde qui s'offre à nous, un profond respect de l'autre sans vouloir développer ce que les Américains et leurs vassaux mettent en place dans le monde d'aujourd'hui et d'hier. Ceux-là jugent sans procès, ils lynchent, abattent sans aucun consentement populaire. Ils mettent des pays entiers en coupe réglée, ils font et défont les rois. Tantôt les voilà qui forment, financent et arment des groupes islamistes radicaux pour les combattre ensuite sans remord, sans remise en question de leurs méthodes d'apprentis-sorciers. Certes, ils ont tous les pouvoirs, notamment dans notre pays, certes, ils en profitent abusivement, ils modifient jusqu'aux fondements de notre société et de notre culture pour plaire à la frange la plus extrême de leur électorat. Qu'ils se méfient quand même, car à force de marcher indéfiniment sur les pieds du peuple, à force de mépriser et de faire taire les voix discordantes à leur concert international, un jour, la roue fera un tour et il sera alors impossible de freiner le ressentiment d'autant d'injustice, d'autant de frustrations rentrées depuis si longtemps. Aujourd'hui, nous crions notre indignation car le silence contrit ne résout rien et nous mettons solenellement en garde ces ennemis de la Russie, en France, en Europe, des voix s'élèvent, des poings se serrent. Vive l'Amitié Franco Russe ! Slava Rossia !"puis la lettre adressée au Collectif France Russie par Monsieur ORLOV, ensuite une minute de silence fut observée afin d'exprimer leur indignation dans la dignité face à cet acte de profanation.
L'ambassade de Russie à Paris avait déjà envoyé une note au ministère français des Affaires étrangères et des lettres de protestation à la mairie et à la préfecture de police de Paris. Cet acte barbare "est un outrage à la mémoire des soldats russes qui ont combattu pour la France au début du XXème siècle", selon le chef de la mission diplomatique russe Alexandre Orlov.
Le 7 février dernier, des sympathisants du groupe punk-rock féministe russe Pussy Riot ont peint la statue en plusieurs couleurs et ont écrit "Free Pussy Riot" (Libérez les Pussy Riot) sur le monument. Deux des cinq membres du groupe Pussy Riot purgent actuellement une peine de deux ans de colonie pénitentiaire pour avoir improvisé une "prière punk" devant l'autel de la cathédrale du Christ Sauveur, la cathédrale principale de Moscou.
Inauguré le 21 juin 2011, le monument est consacré au Corps expéditionnaire russe dépêché par l'Empire russe afin de soutenir la France lors de la Première Guerre mondiale. Le Corps expéditionnaire russe comprenait 45.000 soldats et officiers organisés en quatre brigades, dont deux, fortes de 20.000 militaires, ont lutté sur le front franco-allemand en Champagne, aux côtés de la France, en 1915-1918. Les combats acharnés ont coûté la vie à plus de 5.000 soldats du Corps expéditionnaire qui a reçu le nom de "Légion russe d'honneur". En 1917, année de la révolution russe, les brigades ont été dissoutes mais plus de 1.000 volontaires se sont engagés dans les troupes des Alliés.

Aucun commentaire: