lundi 15 septembre 2014

Au moment où Vladimir POUTINE recueille un niveau de popularité inégalé (près de 70%), les élections municipales de Moscou ont logiquement été remportées par le parti au pouvoir Russie Unie. Le parti au pouvoir Russie Unie a remporté sans surprise les élections municipales de dimanche à Moscou. L'opposition libérale n'a obtenu aucun siège au conseil municipal de la capitale russe malgré une campagne virulente. Selon ces chiffres, le parti Russie Unie du Premier ministre Dmitri Medvedev a obtenu 28 sièges sur 45. Dix sièges ont par ailleurs été remportés par des candidats sans parti. Le Parti communiste a remporté cinq sièges, le parti patriotique Rodina et le Parti libéral démocrate russe (LPDR) ont obtenu un siège chacun. Dimanche, des élections municipales et celles des gouverneurs de région se sont déroulées en Russie, y compris pour la première fois en Crimée, péninsule ukrainienne rattachée en mars par la Russie. Les candidats du pouvoir ont remporté les élections dans la majorité des régions, selon les résultats préliminaires. Ainsi, les candidats de Russie unie ont été élus ou réélus aux élections de gouverneurs dans 28 régions sur 30 où a eu lieu le scrutin dimanche, a indiqué la Commission électorale centrale. Les déclarations du Kremlin sur son intention de faire de ce scrutin des élections concurrentielles sont un franc succès et montre une nouvelle fois que l’opposition au pouvoir actuel se cantonne de manière extrêmement minoritaire dans certains milieux bobos de la capitale. Les gouverneurs, membres du parti Russie unie, ont été élus sans surprise aussi à une écrasante majorité. Voilà le type d'information qui ne sera pas diffusé par les média, on va vous faire croire que l'opposition est muselée alors qu'elle est massivement rejetée par le peuple, on va vous faire croire que pour être éligible il faut un nombre incroyable de signatures (comme en France ?). Enfin, on va vous faire croire que la démocratie, celle dont on nous tartine régulièrement les neurones, cette démocratie made in USA n'a pas droit de cité en Russie. Et bien, oui, là bas on écoute le peuple, on construit un grand pays pour lui et avec lui. C'est sans doute inconvenant pour nos belles consciences internationales, Soros peut continuer à financer des organisations d'opposition en Russie, son argent il le jette par la fenêtre (avant que ce soit lui qui ne suive le même chemin).

Aucun commentaire: