lundi 9 septembre 2013

Discours prononcé le dimanche 8 septembre par le président du Collectif France Russie à l’occasion de la manifestation qui s’est déroulée en faveur du peuple syrien et de son président.
« Le Collectif France Russie s’associe aujourd’hui à cette manifestation aux côtés de nos amis syriens pour leur témoigner notre amitié et notre agacement d’assister à un nième lynchage international bien orchestré comme d’habitude par les médias complices. La politique extérieure de la France n’a pas changé, engluée dans ce suivisme où l’a plongé Nicolas Sarkozy lorsqu’il a décidé de remiser nos armées dans le Commandement Intégré de l’OTAN. Un nouveau régime est en place chez nous, un nouveau président dont chaque français a quotidiennement honte, ce président qui multiplie les comportements confus et qui inquiète veut aujourd’hui nous entraîner dans un conflit dont personne ne veut chez nous. Nos sociétés libérales postmodernistes sont au bord de l’implosion économique. Le bilan économique des Etats-Unis est clair, le pays est en faillite. Il faut donc trouver de toute urgence des axes nouveaux de développement. Et selon le décryptage habituel, il faut déstabiliser des régions entières pour pouvoir ensuite réguler les flux de matières énergétiques ce qui est le nœud du problème syrien. Les Etats-Unis sont passés experts en déstabilisation, depuis 60 ans ils sont passés de l’Amérique Centrale à l'Amérique Latine, puis à Asie et désormais ils ont jeté leur dévolu sur le Proche Orient, à chaque fois pour mettre en place le chaos. Lorsque les B52 américains inondaient le Vietnam de défoliants, napalm et autres gaz toxiques, personne n’avait levé le petit doigt, personne n’avait projeté de « frappes chirurgicales sur Washington ou New York »? Ils voudraient, comme à leur habitude nous donner comme message : Faites ce que l’on vous dit, mais surtout pas ce que nous faisons, ce que nous avons fait et ce que nous ferons inlassablement. Les forces de l’Axe Washington-Paris-Berlin-Tel Aviv qui ne sont pas à un paradoxe près badigeonnent régulièrement nos consciences dans chacun de nos pays respectifs avec une islamophobie des plus virulentes, on croirait ainsi parfois qu’une nouvelle Guerre sainte se prépare. Et puis, en soulevant le voile crasseux de leurs penchants les plus abjects, on s’aperçoit qu’ils créent des sections d’assaut salafistes dans ces régions destinées à la déstabilisation, sous l’égide du puissant Mossad, on enrôle les djihadistes, on les forme, on les arme et on les envoie au combat. Ces dangereux terroristes sanguinaires sont à ce jour plus de 5000 en Syrie, ils tuent, massacrent, violent et utilisent des gaz toxiques car, eux, n’ont aucune conscience, ni aucun état d’âme. Leur seul objectif est la destruction systématique. Malgré cet énorme déploiement de moyens qui avait fait plier Khadafi, le Président Bashar Al Hassad garde le cap. Il maintient une pression constante sur les rebelles qui envahissent le territoire syrien par vagues successives depuis plus d’un an. Ce conflit est une guerre classique et non pas une guerre civile comme essaient de nous en convaincre certains journalistes. Le Président Bashar Al Hassad peut être serein car ses alliés sont forts et bien organisés, d’abord l’aide précieuse apportée par le Hezbollah a permis à l’armée syrienne de reprendre des nombreuses positions sur les salafistes. Ensuite, la Syrie a le soutien indéfectible de la République Islamique d’Iran, ce pays puissant prêt à une aide militaire directe en cas d’intervention atlanto sioniste. Enfin et je dirais surtout grâce à la présence bienveillante de la Russie et de son Président Vladimir POUTINE –
Vive Vladimir POUTINE !! Les observateurs attentionnés n’auront pas manqué de constater le formidable changement qui a lieu en ce moment. Cette Amérique méprisante et sûre d’elle accompagnée de ses laquais du moment a été clairement désavouée par les puissances internationales et surtout par les opinons publiques qui ne veulent pas entendre parler de ce conflit armé. Ces puissances internationales sont confrontées à une crise économique systémique et elles préfèrent opter pour une croissance dans leur pays, dans un climat serein et, parfois même dans le cadre d'une collaboration étroite avec la Russie. D'un côté nous avons les éternels bellicistes entraînés par les yankees, semeurs de trouble et de désolation et puis de l’autre un vaste territoire eurasien, multipolaire marqué par la Paix et le développement annoncé avec en proue la Russie de Vladimir POUTINE. Notre pays, dirigé par des gens plus motivés pour faire avancer les intérêts de pays étrangers (notamment d’Israël) que de s’occuper du bien être et de la sécurité de ce peuple de France qui les a élus est en train de faire le mauvais choix. En conclusion, j’adresserais un message au peuple syrien et à son Président, si digne dans ces moments d’horreur que traverse son pays. L’Amérique et ses alliés de circonstance ont bien d’autre cibles en vue, je vous les livre ici et pourtant je ne m’appelle pas Snowden : Après la Syrie, il y aura l’Iran et puis après le Venezuela, le Brésil, le Pérou, la Biélorussie et pourquoi pas un de ces jours la Russie !! Ces dangereux maniaques vous le voyez ne sont pas prêts d’être au chômage. A moins qu’un de ces jours, des Corps Expéditionnaires soient à leur tour, envoyés en direction des Etats-Unis venant de toutes les régions du globe au prétexte que ce pays diffuse sa pollution sur l’ensemble de notre planète, il faudra un jour les faire cesser de nous nuire. Vive la SYRIE souveraine, Vive le Président POUTINE «

Aucun commentaire: